Comprendre la Dysgraphie : Exploration Approfondie des Causes, Symptômes et Solutions

Comprendre la Dysgraphie : Exploration Approfondie des Causes, Symptômes et Solutions

La dysgraphie est un trouble persistant de l'écriture, influençant l'acquisition et l'exécution de cette compétence essentielle. Contrairement à d'autres troubles, la dysgraphie n'est pas liée à des déficits neurologiques, sensoriels ou intellectuels. Elle touche environ 10 % des enfants, avec des signes perceptibles dès la maternelle, mais le diagnostic ne peut être confirmé avant l'âge de 7 ans, lorsque l'enfant commence l'écriture cursive.

Types de Dysgraphie

  1. Dysgraphie linguistique
  2. Dysgraphie d’ordre spatial
  3. Dysgraphie d’ordre moteur

La dysgraphie est souvent associée à d'autres troubles tels que la dyslexie ou la dyspraxie, entraînant des difficultés dans la compréhension de concepts clés comme la quantité, l'ordre, et la séquence d'actions.


Repérage et Diagnostic de la Dysgraphie

Les manifestations de la dysgraphie incluent une organisation spatiale médiocre, des erreurs de forme et de proportion des lettres, une écriture lente et fatigante, une instabilité dans la taille et la direction des lettres, et une production d'apparence négligée et peu lisible.


Exemples de Manifestations
Malgré une écriture parfois lisible, les dysgraphiques éprouvent des difficultés à accélérer leur geste, restant au stade du graphisme plutôt que de l'automatisation de l'écriture. Cela entraîne une attention constante sur le tracé des lettres, compromettant d'autres aspects cognitifs.


Conséquences Scolaires de la Dysgraphie

La dysgraphie se traduit par des cours illisibles, incomplets, voire les deux. En classe, elle peut affecter la tenue du crayon, la posture, ou être liée à des défis psychologiques. Le dépistage de la dysgraphie nécessite un bilan, généralement effectué par des professionnels tels que des ergothérapeutes, des psychomotriciens ou des graphothérapeutes.

Retour au blog